BRON: La Nouvelle Gazette 1 april 2018

Après la Lituanie (qui interdit la vente de boissons énergisantes aux mineurs), ce sont à présent les Pays-Bas et les pédiatres flamands qui s’inquiètent des mauvais effets que peuvent entraîner les Red Bull et autres boissons énergisantes sur les enfants.

Comme le rapporte la députée Écolo Anne Dedry, la Nederlandse Vereniging voor Kindergeneeskunde (l’Association néerlandaise pour la pédiatrie) demande l’interdiction de la vente de telles boissons aux moins de 18 ans. « Les pédiatres flamands plaident aussi pour l’interdiction de la vente en grandes quantités et pour la mention d’informations très claires sur les produits ». « Les boissons énergisantes contiennent en effet trop de caféine et de sucre et peuvent provoquer une agitation et des arythmies cardiaques et ont aussi des effets à long terme sur la santé » .

De Block rassure

Interpellée à ce sujet mardi passé, la ministre de la Santé De Block (Open Vld) a été très claire : elle estime que les limites imposées par les législations européennes (220 mg de caféine/l + mention sur les étiquettes) sont suffisantes. Elle ne prendra pas d’autres mesures.
Selon une enquête de consommation de 2014, 0,04 % des enfants et 0,08 % des ados dépassent la dose maximale recommandée. En 2017, le centre antipoison a reçu 13 appels liés à la consommation de boissons énergisantes par des enfants.